Maliinchallah8

09 janvier 2014

de Bamako

Une grande tristesse : ce matin, réveil à 4 heures, très difficile pour Kadidia mais nous y arrivons ; à 4h15 nous la mettons dans le taxi, avec un ami qui l'accompagnera jusque Niafounké, pour aller prendre le car de 6 hr (mais il faut arriver avec une heure d'avance). Surprise, le taxi est là, devant la porte et il les attend. Nous nous recouchons jusqu'à 7hr, et repartons pour aller aider un autre ami à acheter un terrain de un hectare pour faire du maraîchage ; à 5hr Kadidia nous réveille au téléphone pour nous dire qu'elle a oublié son cable pour son lecteur de MP3 ; il faudra lui faire passer à Niafounké par le prochain voyageur qui s'y rendra.

Notre ami a fait 7 années de comptabilité mais n'a pas trouvé de travail ; depuis un an, il exerce le métier de chercheur d'or, dans une mine artisanale près de Kayes ; c'est très dur et dangereux ; le puits à 1,5 m de diamètre et de 20 à 100 m de profondeur ; il est étayé par des troncs d'arbres, et creusé à la main et au seau ; une fois le filon atteint, on est dans l'eau et là, 6 personnes peuvent descendre pour extraire le minerai du filon qui est généralement sous la forme d'une couche inclinée ; 60 personnes travaillent sur le puits, et ils travaillent par équipe en H 24 ; ils sont rémunérés par la répartition de quelques kg du minerai extrait, d’où ils doivent eux même récupérer l'or, s'il y en a ; ils utilisent le mercure ; notre ami n'a pas eu la chance, et il a gagné tout juste de quoi vivre pendant cette année ;

Demain nous faisons nos bagages, et samedi nous allons mettre le 4X4 sur cale et enlever les batteries ; nous prendrons l'avion vers 23H30 et sommes sensés atterrir à Montpellier dimanche à 10H20, Inch Allah ; ce sera la fin d'un très bon mois passé dans ce Mali que nous aimons ; en espérant bien pouvoir y passer trois mois l'année prochaine ;

Posté par jpmvallas1 à 18:29 - Commentaires [1] - Permalien [#]


07 janvier 2014

de Bamako

Bonjour à tous ; notre séjour à Bamako se déroule confortablement, avec notre puce qui malheureusement doit nous quitter ce jeudi à l'aube ; nous faisons quelques visites d'amis et pour Espoir ; Jeudi nous iront visiter des terrains que Zan envisage d'acheter pour y faire du maraîchage ; vendredi nous bouclerons nos valises, samedi matin nous irons mettre la voiture sur cale dans un garage et le soir nous nous envolerons « à la maison » ;

Sur la route vers Bamako nous avons croisé plusieurs convois de militaires, dont un de Français ; ils sont en état de guerre ; à l'artisanat de Bamako, il y avait deux soldats Tchèques qui faisaient leurs emplettes ; l'un d'entre eux se promenait avec en permanence sa main à un centimètre de son pistolet !, et on voit pas mal de véhicule de l'UN ; c'est la guerre, mais à part ça, tout est calme ;

Posté par jpmvallas1 à 10:00 - Commentaires [3] - Permalien [#]

03 janvier 2014

Ségou

ségou

Posté par jpmvallas1 à 22:36 - Commentaires [1] - Permalien [#]

soirée balafon à Koutiala

soirée balafon à Koutiala

Posté par jpmvallas1 à 17:17 - Commentaires [1] - Permalien [#]

187 Ségou


187 Ségou - diaporama

Posté par jpmvallas1 à 16:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]


188 réveillon


188 réveillon - diaporama

Posté par jpmvallas1 à 16:50 - Commentaires [1] - Permalien [#]

projet de lettre au président du Mali

Monsieur le Président,

Nous sommes un couple de Français amoureux du Mali et de ses habitants, à qui nous rendons visite 3 mois par an depuis 10 ans.

Nous circulons au Mali avec un vieux 4X4, que nous avons fait immatriculer dans votre pays, et que nous conduisons nous même.

Cependant, nous souhaiterions attirer votre attention sur le fait qu'il nous est devenu insupportable de nous faire arrêter par de nombreux policiers qui ne semblent avoir d'autre objectif que celui de ramasser un bakchich.

En effet, les infractions qui nous sont reprochées sont toutes plus imaginaires les unes que les autres. La dernière, qui explique le présent mouvement de colère, s'est déroulée à Ségou ; nous circulions avec un ami Malien qui pourra témoigner et il nous a été reproché par le policier d'être trop nombreux dans le véhicule : nous étions 4 adultes, un bébé et une enfant de 11 ans.

Quand on voit passer les mobylettes et motos avec 4 personnes dessus, ou les camions déjà surchargés de marchandises avec une trentaine de personnes par dessus, qu'aucun policier n'arrête et qui circulent librement, et que, nous, nous faisons arrêter , la sécurité routière n'est pas en cause, seule intéresse le policier l'argent qu'il pourra nous extorquer.

Malheureusement pour eux, nous n'adhérons pas à ce système ; cette fois, il nous a fallu parlementer deux heures avec le commissaire de police pour récupérer les papiers de notre voiture, et ne pas être injustement verbalisés. Généralement les choses se passent mieux, car vos policiers ont un bon fond, et après une demie heure de discussion, nous pouvons partir bons amis sans rien payer ;

En conséquence, nous vous serions reconnaissants si vous pouviez agir pour mettre fin à cette pratique, consistant à arrêter les automobilistes toubabou, en comptant simplement leur faire payer une amende inique.

Je vous remercie à l'avance de votre intervention, et vous prie de croire, Monsieur le Président, en ma considération respectueuse.

Jean-Pierre Martin-Vallas

Posté par jpmvallas1 à 16:41 - Commentaires [2] - Permalien [#]

02 janvier 2014

Konkouliko 2

konkouliko 2 320

Posté par jpmvallas1 à 20:22 - Commentaires [1] - Permalien [#]

la fête à Konkouliko

konkouliko 1

Posté par jpmvallas1 à 10:47 - Commentaires [1] - Permalien [#]

de Ségou

Nous voici à Ségou, après avoir réveillonné à Koutiala ; l'après midi du 31, nous avons eu droit à un excellent concert de balafon, dans la rue en face de la maison de notre ami ; cela a pris un peu de temps à démarrer, mais vers la fin, l'ambiance était chaude, chaude, toutes les femmes dansaient, comme elles seules savent le faire et même quelques hommes s'y sont mis ; mais le soir, ce fut une imitation de dîner à l'européenne, ce qui n'est pas du tout dans la culture de nos amis maliens ; à une heure du matin, nous avons été nous coucher tandis que nos amis allaient en boite danser, mais nous prenions la route le lendemain ; 

Posté par jpmvallas1 à 10:09 - Commentaires [1] - Permalien [#]